Test auditifs

29. En quoi consiste exactement un examen audiométrique ?
L’audiométrie tonale consiste à déterminer, pour chaque oreille, les seuils d’audition perçus à différentes fréquences. L’audiométrie verbale consiste à déterminer le nombre de mots qu’une personne peut répéter, et donc entendre, à une amplitude donnée.

30. Qu’est-ce qu’un audiogramme ?
C’est le graphique portant les résultats de l’audiométrie. Pour l’audiométrie tonale, l'axe vertical indique l’amplitude sonore exprimée en décibels (dBA) et l'axe horizontal, les fréquences exprimées en hertz (Hz).

31. Qui réalise l’audiométrie ?
L'audiométrie doit être réalisée par un médecin, généralement spécialiste ORL. L'audioprothésiste réalise des audiométries prothétiques afin de contrôler l'efficacité des appareillages.

32. L’audiométrie est-elle douloureuse ? Comporte-t-elle des risques ?
L’audiométrie est un examen non invasif, parfaitement indolore et sans danger. Elle peut cependant être fatigante, surtout pour les personnes âgées, du fait de la concentration nécessaire durant les tests.

33. Y a-t-il d’autres moyens que l’audiométrie pour mesurer l’audition ?
L’acoumétrie, qui consistait à faire entendre des sons calibrés ou les vibrations d’un diapason, est depuis longtemps tombée en désuétude. Par contre, on peut utiliser d’autres tests que l’audiométrie pour formuler ou étayer un diagnostic ou chez le jeune enfant. En particulier les PEA (potentiels évoqués auditifs) et les OEA (Oto Emissions Acoustiques).

34. Où peut-on faire réaliser un test auditif ? Nécessite-t-il une prescription médicale ?
Un test auditif ne peut être fait que par un médecin, seul habilité à poser un diagnostic de surdité. Cependant, lors de la Journée
Nationale de l’Audition qui se déroule tous les ans en mars, les audioprothésistes peuvent pratiquer des tests de dépistage à but non médical.

35. Comment la surdité est-elle dépistée chez les bébés ?
Il existe des tests spécifiques permettant de dépister la surdité dès la naissance. Les tests utilisés chez les bébés ne sont ni invasifs, ni douloureux, ni stressants. Il s’agit des Oto Emissions Acoustiques Provoquées (PEOAP) et des Potentiels Evoqués Auditifs automatisés (PEAPa).

36. En environnement professionnel très bruyant, des tests de dépistage sont-ils effectués régulièrement ? Quelle en est la fréquence ?
Lorsque l'environnement professionnel dépasse 80 décibels, l'employé bénéficie d'examens audiométriques selon un protocole défini par la loi. Le chef d'entreprise est responsable de la prévention des surdités professionnelles.

37. Pour réaliser un test de dépistage auditif, peut-on consulter directementun ORL, ou doit-on s'adresser auparavant à un médecin généraliste ?
Le parcours de santé exige de consulter d’abord un médecin généraliste, sauf pour les nouveau-nés, dont le dépistage auditif a été rendu systématique et gratuit par l’arrêté du 23 avril 2012.

Lire la brochure Questions-Reponses sur l'audition