Les aides auditives ou prothèses auditives sont un système universel d’aide à l’audition applicables à toutes les surdités avec une efficacité reconnue mais variable en fonction du type de surdité, de la personne appareillée et des conditions acoustiques ambiantes.

Les aides auditives ne traitent pas l’oreille mais le son. Elles peuvent être prescrites dans tous les cas, et seules des pathologies de l’oreille externe peuvent en limiter le port. Elles n’ont aucun effet thérapeutique mais constituent une aide qui permet d'améliorer la communication.

Les aides auditives agissent par amplification du son, mais celle-ci est plus complexe que dans un amplificateur courant. Elle dépend, de la fréquence et du niveau du son, de l’ambiance sonore, de la position de la source. Elle varie aussi selon que le son soit du bruit ou de la parole.

Depuis quelques années les aides auditives bénéficient du traitement numérique du son. Les prothèses numériques sont plus fiables, plus facilement adaptables et surtout plus confortables que les appareils anciens. Elles permettent une bonne perception de l’environnement sonore et une amélioration de la compréhension de la parole ; mais l’utilisation en milieu bruyant pose encore des problèmes.

Il existe deux formes d'appareils, les contours d'oreille et les intraauriculaires dont les performances sont à peu près équivalentes avec cependant une plus grande facilité d'usage pour les contours.

Les contours sont portés sur le pavillon et reliés au conduit auditif par un tube terminé par un « embout » qui obture ce dernier ; l’embout assure le maintien du tube et l'étanchéité nécessaire pour éviter les sifflements produits par l'effet Larsen. Depuis peu, sont apparus des appareils à embout ouvert, dont le port est plus confortable. Les intraauriculaires sont enfoncés dans le conduit auditif, et invisibles de l’extérieur. Pour diverses raisons, ces appareils ne peuvent pas être utilisés par tous.

L’appareillage binaural et stéréophonique est obligatoire pour les enfants et recommandé aux adultes dont la surdité est symétrique. Au fur et à mesure qu’augmente la dissymétrie les bienfaits de l’appareillage binaural s’estompent. Pour les personnes âgées le choix de la stéréophonie dépend aussi de l’habileté manuelle du patient qui doit être suffisante pour gérer deux appareils ; les ressources financières sont également à considérer.


Pour plus d'informations : http://www.medisite.fr
 
 
 
En savoir plus sur l’approche « Brain Hearing » :
 
 
 
pile vartaPiles et batteries
 
Pour alimenter une prothèse auditive, il existe différentes sources d’énergie. Nous vous proposons un panorama des technologies actuellement disponibles sur le marché :
Les piles auditives standards (technologie zinc-air), particulièrement performantes, les piles pour implants, les solutions rechargeables (accumulateurs Ni-MH) ainsi que la dernière génération d’accumulateurs au Li-Ion, directement intégrée dans l’aide auditive.