Chers partenaires et participants,

Depuis sa création, il y a 19 ans, l’association JNA promeut la nécessité de mieux considérer l’audition des Français dans leur parcours de soin. En cela, elle a été précurseur d’un nouveau mouvement pour dépasser le tabou de la déficience auditive, vue pendant longtemps au travers du seul filtre du handicap. Comme le signifiait le Pr. Lionel Collet, Conseiller d’Etat lors de son témoignage à l’occasion de l’édition de la JNA 2015, « du chemin a été parcouru » et il y a 5 ans, l’association a initié le concept de santé auditive. Elle porte depuis ce leitmotiv auprès des pouvoirs publics et de l’ensemble des acteurs de la prévention et de la santé en France. Aujourd’hui, les différentes associations de prévention se font relais de ce concept.

Pourquoi ?

Attendre que la déficience soit à un sta de de handicap était réducteur et trop tardif. Le risque sanitaire existe et il est déjà présent. En effet, la déficience auditive touche un grand nombre de personnes jeunes et moins jeunes et dépasse la seule popul ation des plus de 60 ans. Jusqu’à présent, les actions de prévention étaient orientées sur l’alerte des risques auditifs. Les consommations de musique via les baladeurs numériques, les expositions sonores en discothèque ou concert étaient alors la (seule) cible des acteurs de la prévention. Encore aujourd’hui, l’écoute du MP3 fait l’objet de campagnes répétitives de prévention, au risque de saturer les jeunes et produire un contre effet. Oui, la consommation à fort volume et sur une longue durée abîme prématurément les cellules sensorielles de l’oreille. Cela est indéniable. Mais pour agir sur la santé, il est nécessaire d’intégrer que la préservation de l’ouïe est une affaire d’hygiène de vie et d’éducation aux bonne pratiques de « santé auditive » à tous les âges de la vie. Cela donnera du sens à la nécessité de modifier les pratiques d’écoute. Ensemble, développons d’éducation à la santé auditive pour tous.

L’ ouïe, l’un de nos 5 sens , dépend de la qualité de notre audition. Ce sens nous est essentiel pour être touché par le monde sonore et communiquer avec lui. Aussi, il est un élément de l’équilibre général. Un déséquilibre de ce sens et c’est un maillon de la chaîne qui se déstabilise : vie sociale impactée, état de santé physique et psychologique détérioré à tous les âges de la vie. Par conséquent, prendre soin de son ouïe, est un prérequis pour Bien Vivre et Bien Vieillir ; tout simplement pour profiter de la vie. En cela, nous de vons intégrer l’audition dans notre hygiène de vie et de santé et développer les bonnes pratiques de santé auditive. Cela relève d’actions d’éducation à la santé.

Pour l’association JNA, il est nécessaire de développer une politique de santé auditive au sein de la politique de santé publique. Cela repose sur l’intégration et la généralisation de bilans auditifs réguliers et sur l’éducation aux bonnes pratiques de santé auditive. Grâce à ces développements nous réduirons les coûts de santé publique en améliorant l’état général de santé des Français et pas uniquement celui des plus de 70 ans, lorsque le problème surgit avec ses impacts sur les maladies dégénératives liées au vieillissement.

« Ensemble, développons la santé auditive pour tous » est le leitmotiv que l’association JNA véhiculera auprès des Français lors de la 19e édition de la campagne nationale Journée Nationale de l’Audition du jeudi 10 mars 2016.

A cette occasion, nous ne parlerons pas seulement de handicap mais de santé et de plais ir d’entendre le plus longtemps possible. Le premier de ces plaisirs réside en la capacité d’entendre ses proches et de pouvoir communiquer avec eux. Selon les scientifiques, la relation sociale est le plus puissant des stimuli sur notre développement cognitif. Le mouvement général de la santé auditive est initié.

Avec tous nos remerciements,

Jean Stanko,
Président de l’association JNA
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

SANS VOUS, LA JNA N'EXISTERAIT PAS

 

L'association JNA

La JNA (journée Nationale de l’Audition) est une association de type loi 1901, dont les objectifs sont la prévention et la diffusion d’informations dans le domaine de l’audition.

Tous les ans, le 2e jeudi du mois de mars, l’association organise « La Journée Nationale de l’Audition ». Cette manifestation offre l’occasion de rassembler tous les acteurs de l’audition (audioprothésistes, médecins ORL, orthophonistes, associations de malentendants…) et de prévenir des risques auditifs via la mise en place de nombreuses actions :
contrôles et dépistages gratuits, conférences, manifestations culturelles et pédagogiques, expositions, diffusion de guides pratiques d’information…

Vous souhaitez soutenir les actions de l’Association JNA et devenir membre et/ou bénévole ?
Merci de compléter le Bulletin d’adhésion ci-dessous et de l’adresser à :
Association JNA – 20, avenue Paul Doumer 69160 - Tassin-la-Demi-Lune

Feuilleter la plaquette de présentation
Télécharger le Bulletin d'adhésion

Membres du bureau et Conseil d'Administration


Président
Jean STANKO, Ancien audioprothésiste D.E


1er Vice Président

Jean-Luc PUEL : Directeur de recherche INSERM


2e Vice Présidente
Roselyne NICOLAS : Présidente de France Acouphènes


3e Vice Président
Pascal FOEILLET : Médecin ORL, praticien hospitalier


4e Vice Président

Hung THAÏ VAN : Chef de service audiologie et explorations orofaciales - Hôpital Edouard Herriot


5e Vice Président
Paul ZYLBERBERG : Médecin du Travail


Secrétaire général
Philippe METZGER : Audioprothésiste D.E.


Trésorier
Armand ARBONNE : Ancien chef d'entreprise


Trésorière adjointe
Mireille TARDY : Médecin ORL - Phoniatre

Autres membres du conseil d'administration :

Didier BOUCCARA - Médecin ORL - Praticien Hospitalier - Explorations fonctionnelles
Richard DARBERA, Président du Bucodes-SurdiFrance
Martine OHRESSER - Médecin ORL - Cofondatrice de l’AFREPA
Eric RAUBER - Audioprothésiste D.E