L'audioprothésiste est le seul habilité à procéder à l'appareillage des malentendants après une prescription médicale obligatoire. Il est responsable du choix de l'appareil et du type d'appareillage.

L’audioprothésiste doit avoir des compétences techniques, mais il doit également apporter un soutien psychologique et une aide au malentendant et lui permettre de s’adapter aux petites contraintes liées au port d’un appareil. Il apprend au patient à utiliser ses appareils, l'aide à s'adapter à une nouvelle écoute et à retrouver une oreille attentive. L'appareillage demande du temps, et de nombreuses visites, toujours gratuites, sont nécessaires pour obtenir le confort et l'efficacité requise. L’audition n’est pas la vision où les verres correcteurs font aussitôt merveille, l’adaptation à une nouvelle forme d’écoute est une opération de longue durée.

Le coût élevé d’un appareillage n’est légitime que s’il est justifié par le temps que l’audioprothésiste consacre à son patient. Une écoute, un dialogue, des conseils attentifs sont nécessaires à la réussite d’une réhabilitation. Il ne faut pas que les malentendants se découragent après 3 ou 4 visites et abandonnent, et les appareils, et l’audioprothésiste.